Science Orgonomique

L’Orgonomie est la science qui s’occupe de l’énergie orgonique et ses manifestations physiques, biologiques, sociaux et psychiques, comme découvert par le médecin autrichien Wilhelm Reich (1897-1957).

Reich réussi à capter intuitivement l’aspect qualitatif de cette energie (sa forme en spirale, son comportement pulsatoire, sa capacité luminiscente, sa propriété curative), parallèlement à son aspect quantitatif (mesurable à travers la formation de chaleur, d’électricité statique et la diminution de la croissance bacteriénne). La maladie est le résultat de la stagnation (« DOR = Deadly Orgone Energy ») de cette énergie, soit dans sa fonction psychique (sexualité, émotions et sensations, intellect) soit dans sa fonction somatique (travail musculaire, pulsation tissulaire et fonctions d’organes). Cette stagnation peut ètre surmontée par un travail émotionnel (Orgonothérapie psychiatrique) – différent de l’approche verbal et intellectuel de la psychologie et de l’approche chimico-physique de la psychiatrie – ou par un travail somatique (Orgonothérapie physicale) à travers l’utilisation de l’ORAC (« Orgone Accumulator ») et du « medical DOR-buster ». Nombreuses sont les pathologies qui peuvent ètre traitées. Elles vont de l’asthme aux rhumatismes, des plaies aux brulures, des traumatismes sportifs aux maladies autoimmunes et tumorales.

Quoi qu’il en soit, l’orgonomie ne se limite pas à l’étude des maladies humaines, que ce soit les maladies psychiques ou les maladies somatiques. Certes, Reich découvrit les diverses manifestations de l’énergie orgonique à partir de l’étude des névroses et des maladies mentales (REGNE PSYCHIQUE), mais les découvertes de la fonction du caractère et de la cuirasse, de la sexualité et de l’orgasme, lui permirent d’évoluer dans le domaine des interrelations entre les hommes et de ses conséquences pathologiques en présence d’individus cuirassés (REGNE SOCIAL). En particulier avec la découverte déterminante de la peste émotionnelle. De manière contemporaine, en partant de la composante physique des névroses, il parvint à entrevoir l’aspect biologique des fonctions orgoniques (REGNE BIOLOGIQUE) comme la formation des bions et l’abiogenèse (la naissance de la vie microscopique à partir de la putréfaction de matériel organique), principe à la base du test sanguin de Reich. La découverte d’un type particulier de bion (les bions SAPA) lui permirent par la suite d’étudier directement l’énergie orgonique et ses manifestations physiques comme la lumination, le potentiel inverse, la fonction d’attraction et leurs applications cosmologiques (REGNE PHYSICO-ASTRONOMIQUE). Aujourd’hui, chacun de ces règnes est étudié par divers chercheurs. Rappelons à ce sujet le livre à peine publié par Charles Konia, « La Peste Emotionnelle« . Malheureusement, le nombre de personnes intéressées et impliquées dans ces études reste restreint. A l’époque actuelle, les œuvres de Reich n’éveillent ni intérêt ni curiosité.

  1. Experiments avec ORACs, To-T et vélocité de décharge électroscopique
  2. Cloudbusting, Drs J. De Meo e V. Nicola

  1. Bions terre
  2. Expansion (plaisir-désir), le début de la vie psychique
  3. Contraction (angoisse-peur), le début de la vie psychique
  4. Cellules Pa et T